Survivre

Compagnie Eux Loïc Colin Timothée Ansieau
mardi 23 novembre 2021 à 21:00
Le Chapeau Rouge - Espace Saint Cyprien, Allées Charles de Fitte, Toulouse, France

Joue ! Joue comme si c’était la dernière fois de ta vie. Balance tout, jusqu’à n’en plus pouvoir. Ose les gestes que tu avais censurés, ces répliques que tu t’étais interdites. Joue ! Et n’oublie pas : tu as une heure devant toi, pour, si tu le peux, SUR/VIVRE. 

 

Durée : 

14/12/8€  en prévente* (16/14/10€ sur place)
*+frais de réservation

En parler sur Facebook

 

 

Focus sur la compagnie Eux

Dès 2007, la compagnie Eux commence son exploration du Long-Form improvisé et présente le Harold, un format encore inédit en France à cette époque. L’année suivante, avec le Plus ou Moins, inspiré par le Loose Moose Theater (Calgary, Canada), la compagnie se tourne vers l’improvisation dirigée. En 2010 ils J. Casanaga, puis Les Improbables Aventures des EUX en 2011, deux pièces de théâtre d’une heure entièrement improvisées, qui ravivent leurs passion pour le long format. Puis le spectacle Entre Deux (2013) entremêle cette fois scènes de théâtre écrites et courtes scènes improvisées. 

En 2013, la compagnie Eux présente deux créations : ImproFeydeau (où elle improvise les pièces que feu Georges Feydeau n’a pas eu le temps d’écrire) et BIO (où elle parcourt la biographie d’un personnage). La Compagnie transmet son approche particulière de l’improvisation à travers une école, l’Atelier des Impronautes, qui réunit aujourd’hui plus d’une centaine d’élèves. De quoi préparer la relève !

 

Focus sur Loïc Colin

Loïc est né dans une cité à Argenteuil – 95 Sang – et fait des claquettes. Le jour de ses 10 ans, on lui vole son vélo. Depuis, il n’a pas toujours l’air gentil (et fait de la course à pied). Loïc est un hyperactif qui se lève à 11 heures. Tout petit, il rêve d’être acteur et réalisateur. Il devient agronome sans avoir la main verte. En 2000, il bugge en découvrant l’impro. Un nouveau terrain de jeu, sans limite. Loïc a la bougeotte, il continue à voyager. Amérique Latine, Afrique, Asie… Il se nourrit – d’ignames et de manioc – et filme.

Derrière ou devant la caméra, c’est un explorateur. 2006. Il rencontre EUX mais ne tient toujours pas en place. Loïc s’est formé auprès d’improvisateurs comme Tim Orr, Patti Stiles, Michael Gelman, Steve Jarrand, Shawn Kinley, Elrick Thomas, Gil Galiot, Kenn Adams…

La Compagnie EUX participe aux festivals de Chicago, Montréal, San Francisco, Tallinn, Toulouse (4 fois ! Record du monde ?). Aujourd’hui, Loïc transmet une vision de l’impro où l’engagement des corps et la mise en scène occupent une place prépondérante. Côté théâtre, il continue de travailler son jeu d’acteur aux côtés de Gilles David, Robert Cantarella, Gilles Ostrowsky, les frères Bistaky, Nicolas Bigards, Jean-Yves Ruf, et suit les cours des conservatoires régionaux d’art dramatique de Bobigny et de Pantin. Avec les EUX, il expérimente différents formats avant de jeter son dévolu sur le long form. Il aime y déstructurer les narrations, l’espace et le temps, raconter une histoire sans en avoir l’air et emporter le public dans ses bagages.

Un jour peut-être, au détour d’une impro, il refera des claquettes.

 

Focus sur Timothée Ansieau

Timothée a 7 ans quand il monte sur scène pour la première fois. Il joue une pièce de théâtre qui s’appelle le trapoulaminet. Son rôle est celui du commerçant qui doit vendre un produit qui n’a aucune fonctionnalité. Fasciné par cette expérience, il continue le théâtre et s’oriente vers des études de commerce.

Partagé entre la scène et sa profession, il décide rapidement de faire de la scène sa profession. Il prend des cours d’art dramatique aux cours Florent, découvre l’improvisation. Il rejoint la compagnie Eux en 2007, dont il est maintenant le directeur artistique. Avec ses copains de scène, il expérimente plein de formes différentes (Cabaret, Harold, Improvisation dirigée, Long form), s’amuse à théoriser sur l’improvisation, sur la création, créer des exercices leur donner des noms. Ensemble, ils créent Bio, un des spectacles phares de la scène improvisée à Paris et dans de très nombreux festivals en France.

Il aime aussi transmettre ses connaissances dans le cadre de l’école Impronautes ou lors de stages réguliers.

Timothée fait des fautes d’orthographe, a un portable des années 90, s’exprime avec une précision floue. Dans le noir, le soir, il lui arrive d’écrire des textes de théâtre, ou d’en apprendre.

Le Chapeau Rouge - Espace Saint Cyprien, Allées Charles de Fitte, Toulouse, France