Le Festival

Pourquoi un festival d’improvisation ?

L’idée du Festival est venue de l’envie de découvrir et de faire découvrir les concepts de spectacles que développent les autres compagnies aux quatre coins de la France et du monde et qui repoussent toujours plus loin les limites de cet discipline artistique et théâtrale encore méconnue.
Pour le public, c’est aussi l’occasion d’assister à des spectacles d’improvisation inédits à Toulouse puisque ces compagnies jouent généralement à domicile. Les comédiens auront à cœur de partager leur univers et leur imaginaire et de se laisser surprendre par la chaleur du public toulousain. Des rencontres qui promettent d’être hautes en couleurs et riche en créativité !

Pourquoi le nom « Impulsez ! » ?

L’improvisation ne peut simplement pas exister sans public. L’échange entre les comédiens et le public est primordial, c’est ce qui impulse la dynamique et l’élan nécessaire à la réussite du spectacle. Finalement, le public devient un acteur qui apporte sa pierre à l’édifice au même titre que les autres, à la différence qu’il est confortablement assis ! Le public suggère, influence, conteste, vote, inspire, encourage, porte, propose, impose, improvise, impulse ! Alors à votre tour : Impulsez !

Edito du fondateur - Edition Covid

Vous n'êtes sûrement pas sans savoir, que je prépare cette 8ème édition depuis maintenant 2 ans... Verra t'elle enfin le jour ? Je croise les doigts bien sûr et la passion et l'envie d'organiser ce festival est plus que jamais là. On a surmonté notre peine de devoir déverser à la déchetterie les 10 000 programmes qui avait été imprimés pour l'édition 2020 et d'avoir du passer ces coups de fils tant redoutés pour tout annuler. Par chance, la plupart des artistes ont pu reporter leur venue cette année et celles et ceux qui ne pouvaient pas ont promis de venir en 2022. Cette 8ème édition légèrement différente de celle qui était prévue à l'origine promet comme toujours de beaux moments.
Tout d'abord, nous avons la joie d'avoir pour parrain cette année le québécois Frédéric Barbusci que j'ai connu en 2000 alors qu'il n'était pas encore joueur à la LNI mais joueur à la LICUQAM, ligue d'improvisation universitaire de Montréal. Nous nous sommes rencontrés la première fois à la Coupe Universitaire d'Improvisation à Montréal. Je me souviens encore de la générosité dont il faisait déjà preuve sur scène alors que je n'étais qu'un improvisateur débutant... Qui aurait cru que 20 ans plus tard, nous nous aurions le plaisir de nous retrouver en France. Depuis Frédéric a créé sa propre compagnie "Les Productions de l'Instable" et a la gentillesse de nous proposer ses 3 créations phares : Elles, Héros et Dompteur.
Il sera accompagné du fascinant Dominiq Hamel, son complice musical de toujours, multi-instrumentiste et au talent fou.
La festival débutera une fois de plus avec un match Toulouse vs All-Star, avec entre autre Cécile Giroud, championne du monde d'improvisation en 2015 et Yann Stotz, humoriste et chroniqueur sur Rire et Chanson. Nous aurons aussi l'honneur d'accueillir pour la première fois une troupe italienne qui jouera un spectacle d'impro en hommage au cinéma muet et qui sera donc accessible à tous les allophones. La Belgique sera aussi présente avec la Compagnie qui Pétille de Bruxelles qui viendra pour la première fois à Toulouse !
Nous aurons également le plaisir de retrouver Mark Jane et les Eux de Paris, Olivier Dubois de Bordeaux, Flavien Reppert de Strasbourg, l'Equipe Bis de Lyon et Keng-Sam Chane Chick Té de la Réunion. Nous sommes tellement contents de pouvoir recevoir tou.te.s ces improvisateur.trice.s depuis les 4 coins de la France !

Notre parrain : Frédéric Barbusci

Bachelier à l'école supérieure de théâtre, Frédéric a animé pendant six ans des émissions jeunesse sur les ondes de la chaîne nationale. Il joue à la Ligue Nationale d'Improvisation (LNI), première ligue au monde, depuis 2005, année où il remporte le trophée de la Recrue de l'année. Quatre fois lauréat du trophée du Meilleur compteur, deux fois du Joueur le plus apprécié par ses pairs, du Joueur le plus étoilé et du Prix du public, le champion de la Coupe Charade 2014 est le joueur ayant remporté le plus de récompenses individuelles de toute l'histoire de la LNI. Mordu d'improvisation, il a joué 19 saisons à la Ligue d'improvisation montréalaise (LIM) qui l'a couronné champion du Mondial amateur à quatre reprises.
Il est membre et cofondateur du collectif de théâtre spontané CINPLASS. Depuis 1997, Frédéric a joué plus de 200 spectacles en sol européen. Il a été des Grands duels de la LNI, des Mondiaux d'impro Juste pour rire, de la Globale, des Cravates et a participé activement au succès de nombreux autres projets...
Bref, si l'improvisation n'existait pas, Frédéric Barbusci aurait énormément de temps libre.

Edito du parrain

J’espère que j’y suis ! En écrivant ces quelques lignes, je réalise qu’il y a de fortes chances que Dominiq Hamel et moi ne soyons pas des vôtres. J’imagine que j’aurais pu difficilement faire plus glauque comme début de texte si je l’avais voulu... Cela dit, c’est quand même le cœur rempli d’espoir que je poursuis. Après avoir vécu 18 mois sans faire de spectacles devant public, je n’ai pas le choix de me croiser les doigts et d’oser rêver à quelque chose de mieux. Comme des tonnes d’artistes professionnels et amateurs, j’ai tenté de me “réinventer”. Des spectacles en ligne, des formations en ligne, des réunions en ligne, s’habiller décemment de la taille jusqu’à la tête en se répétant que tout ça est temporaire. De ne jamais abandonner l’idée qu’un jour je retournerai jouer sur scènes avec mes collègues. Qu’un jour, j’irai à nouveau traverser des frontières pour partager ma passion avec mes partenaires de partout dans le monde. Ce jour-là est aujourd’hui… Ou non.

Peu importe si nous y sommes ou non, je suis honoré d’être le parrain de cette 8e édition du festival IMPULSEZ! Quand j’avais à peine 7 ans, je me souviens des soirées où j’avais une permission spéciale pour regarder l’improvisation à la télé. Au Québec, le match d’impro était télévisé. Déjà à cette époque, j’étais impressionné par la liberté et les possibilités du médium. Pendant plusieurs années, j’ai tenté de recréer ce que j’avais vu avec plus ou moins de succès. Plusieurs improvisateur.trice.s passent par ce chemin : miser sur le résultat et tenter de recréer des réussites du passé. C’est un réflexe naturel. Mais de fil en aiguille, j’ai réalisé que le processus était plus important que la finalité et qu’en réalité, ma plus grande réussite n’était pas de surprendre le public, mais plutôt de vivre une connexion incroyable et partager l'éphémérité du moment avec mes partenaires de jeu et le public.

Pour avoir participé à quelques festivals et rencontres internationales, je sais que ces événements favorisent la connexion et nous permettent de la vivre tout au long du festival. Profitez-en au maximum ! Laissez cette connexion transcender les spectacles. Avant, après… L’écho de nos “moments présents” vont résonner en harmonie pendant toute la durée du festival.

Merci aux organisateurs et bénévoles d’avoir travaillé si fort pour nous permettre de nous rassembler à nouveau. Votre travail prend une signification très spéciale cette année et nous en sommes reconnaissant. Merci à tout.e.s les artistes qui participent à cette édition. Embrassez l’abandon, soyez généreux et retrouvez le simple plaisir de jouer comme des enfants ! Et merci à vous public ! Vous nous avez tellement manqué ! Merci de venir nous aider à combler ce vide abyssal que nous avons tous vécu.

Votre parrain de la 8e édition, Frédéric Barbusci

Un aperçu en video :